Rue des Voleurs

Théâtre acrobatico-politique

Création 2015

A partir de 13 ans
Durée 1h40
en camion-théâtre (Accès PMR)
Jauge : de 85 à 95 places

Auteur : Mathias Enard
Mise en scène et adaptation : Bruno Thircuir
Comédiens plateau : Ayoub Es-Soufi, Jean-Luc Moisson, Alphonse Atacolodjou
Comédiens vidéo : Aïcha Ayoub, Tilila Latifa Idmassaou, Juan Martinez, Christophe Mirabel
Création vidéo : Thomas Bour
Scénographie : François Gourgues
Accessoires et patines: Cati Réau
Création musicale : Francis Mimoun 

Mettre en scène Rue des voleurs de Mathias Enard est un geste de survie politique.
Pour ce spectacle, notre camion-théâtre devien laboratoire : les mots, la vidéo et l’acrobatie sont autant d’outils pour scruter la paranoïa de notre monde. 
Alors qu’en ce début d’année, l’actualité a rattrapé la fiction, nous nous devons de comprendre ce qui nous fait peur, à qui profite cette peur et comment ne pas tout confondre.
Le spectacle consiste autant à tenter des expériences qu’à raconter une histoire. 
Pour nous aider dans la mise en jeu du spectacle, trois chercheurs en neurosciences et psychologies nous ont accompagnés.
Lakhdar, le personnage principal, est un jeune marocain. MAis il est surtout un miroir, un triste reflet de nos amalgames et de nos préjugés. 
Alors qu’en tombant amoureux d’une jeune européenne, il rêvait de bâtir un pont entre le Nord et le Sud de la Méditerranée, il a la sensation d’être coincé entre deux cultures mises dos-à-dos. 
Qui l’en a empêché ? Qui l’a poussé au meurtre de son meilleur ami ? Quels rôles joue l’asymétrie des droits de par le monde ? 
Nous cherchons à comprendre avec lui son geste, ses peurs, son enfermement.