POUR LA RENTREE, CULTIVONS-NOUS !

Fin août, une partie de l’équipe de la Fabrique des petites utopies démontait notre chapiteau après deux mois d’un CIRK’ OH ! PARC fabuleux : riche en spectacles, découvertes et ateliers *. Une autre partie de l’équipe rejoignait Salé, au Maroc pour trois dernières belles représentations d’Echecs et Mâts au festival Karacena. La biennale des Arts du Cirque avait pour cette édition choisi de Faire Monde, ce thème réunissant des équipes animées par le même désir : le cirque est un geste politique autant que poétique.

Bon et comme en septembre il faut savoir rentrer, ha, ha, nous nous installons maintenant sur le campus de Grenoble pour vous le raconter ! De nouvelles Confidences concoctées pendant l’hiver lors de rencontres avec des dizaines d’aménageurs, d’universitaires, d’étudiants, de chercheurs… Nous nous délectons d’avance de partager le fruit de ces temps précieux : collecte d’une mémoire fragile, magique. Comment des hommes et des femmes ont pu imaginer transformer des champs et des vergers en un lieu de la pensée et du partage de la connaissance. Cela ressemble à un conte de fée et pourtant tout est vrai.

 Bruno Thircuir, flânant dans le campus si beau en automne.

 * 4600 spectateurs sont venus assister aux 23 représentations proposées du 5 juillet au 25 août. Les ateliers quotidiens animés par les 7 équipes de cirque accueillies en résidences de création ont connu une fréquentation quasiment ininterrompue.